MADAME FIGARO - BASTIEN GONZALEZ

La meilleure façon de marcher en ville

by
Article de Marion Louis |  Le 04 octobre 2018

“48,8 millions de Français vivent en milieu urbain… Au milieu du bruit, des gaz d’échappement, des chausse-trappes des chaussées, ce qui n’incite guère à partir à l’assaut du macadam. Pour beaucoup de citadins, marcher devient même une nécessité. La voiture perd du terrain ; sans pistes cyclables, le vélo reste dangereux ; la trottinette, quelque peu puérile ; les transports en communs pas toujours pratiques et praticables. Restent nos pieds…

Plutôt que de transpirer dans une salle de sport bondée ou d’attendre les vacances pour dérouiller ses articulations, notre corps et notre esprit peuvent se réapproprier l’espace urbain. Pas besoin de partir pour Compostelle pour trouver les chemins de la sagesse. Si trotter, flâner, baguenauder, musarder, gambader représentait l’ultime liberté ?

Le secret des happy feet

Pour arpenter ruelles et boulevards l’esprit et le pas léger, il faut avoir bon oeil… Et bon pied. Ah, qu’il est douloureux le cri du cor sur le pavé ! Toutes condamnées à trotter en baskets ou à boitiller en escarpins ? Celui qu’on appelle le prince des pieds nus, le pédicure podologue Bastien Gonzalez sait de quoi il parle. Les orteils de Cate Blanchett, de Naomi Campbell et même ceux de Robert de Niro n’ont plus de secrets pour lui. Il en a vu des extrémités abîmées par des red carpets en talons de douze.

Les trois conseils essentiels de Bastien Gonzalez pour avoir des pieds de bébé toute sa vie :

  • S’en occuper tous les jours : comme on se lave les dents. Ne serait-ce que trente secondes avant d’aller se coucher, mettre une crème et travailler la mobilité du pied.
  • Les masser : bien détendre les orteils, travailler les coussinets adipeux sous les pieds qui absorbent les ondes de choc. Un peu comme on regonfle un oreiller. Talon postérieur, talon antérieur, pulpe des orteils…
  • Ne pas râper trop fort : et trop souvent. Cela casse l’élasticité de la peau et la brûle. En réaction, elle fabrique encore plus de callosités. De même, il faut laisser tout ce qui coupe aux professionnels. La marche à suivre : Faire tremper ses pieds dans de l’eau tiède savonneuse cinq minutes en gommant éventuellement un produit exfoliant, rincer, sécher puis poncer avec une râpe en toile émeri ou une pierre ponce. Eviter d’œuvrer à sec et avec une râpe métallique.”

Pour lire l’article en entier, cliquer ici.

Vous pouvez écouter le podcast :